Karine Matry

13 RUE VICTOR FOURCAULT, 1ER ETAGE, 52000 Chaumont

Informations

Informations sur la structure mises à jour le 5 mai 2022

Les CPH assure l’accueil, l’hébergement ainsi que l’accompagnement linguistique, social, professionnel et juridique des bénéficiaire de la protection internationale, en vue de leur intégration.


Présentation de la structure

Créé en 1970, France terre d'asile est une association dont le but est de promouvoir le droit d’asile et de défense des réfugiés quelle que soit leur origine, le motif pour lequel ils cherchent asile, les conditions économiques et politiques du moment en France.

Conformément à ses statuts, France terre d’asile intervient sur les questions suivantes :

1. Promouvoir, auprès de l'opinion et des pouvoirs publics, toutes les activités favorables au développement de la tradition d'asile et des migrations de droit, quelle que soit la conjoncture politique et économique.

2. Entreprendre et soutenir toute action en faveur des réfugiés.

3. Favoriser l’intégration des migrants, et notamment des personnes régularisées, des bénéficiaires de la réunification familiale, par toutes actions en faveur de l’accès à l’emploi, au logement et à l’apprentissage du français.

4. Accueillir, accompagner, protéger les mineurs isolés étrangers.

5. Développer et participer à toutes actions d’information et de formation, de conseil, d’audit et d’évaluation externe en France comme à l’étranger en faveur de la protection internationale et de l’accueil des populations migrantes.

6. Participer à l’accompagnement et à la réinsertion dans le pays d’origine des personnes qui souhaitent y retourner volontairement.

France terre d'asile compte 8 PH en France, dont 1 à Chaumont (52). Les missions d'un CPH sont :

1. Assurer l’accueil, l’hébergement ainsi que l’accompagnement linguistique, social, professionnel et juridique des personnes qu’ils hébergent, en vue de leur intégration.

2. Coordonner les actions d’intégration des bénéficiaires d’une protection internationale présents dans le département. Pour mener cette mission à bien, les CPH doivent conclure des conventions avec les acteurs de l’intégration présents dans le département (CPAM, CAF, Pôle Emploi…). Leur rôle à ce titre est d’organiser des actions d’information et de sensibilisation sur les droits et le statut des réfugiés et des bénéficiaires de la protection subsidiaire auprès des acteurs institutionnels et associatifs locaux œuvrant dans le domaine de l’intégration et de l’insertion, et de favoriser un accès rapide à la formation linguistique.

3. Il est également précisé que le CPH pourra ponctuellement assurer un accompagnement administratif et social en faveur des réfugiés ou des bénéficiaires de la protection subsidiaire qui n’y résident pas, si une difficulté particulière liée à leur parcours d’intégration est repérée.


Actualisation requise